//
vous lisez...
Entretiens 2013 / Assises, Protéger ses sources

Protéger ses sources : le nouveau défi du journaliste face au numérique

La protection des sources des journalistes est la pierre angulaire de la liberté de la presse. Avec l’émergence d’Internet, celle-ci a pris une tournure toute particulière.  Les assises internationales du journalisme s’attardent cette année sur cette question fondamentale avec un atelier sur la sécurité numérique. Après l’affaire des fadettes, la mise sur écoute d’Angela Merkel par les Américains et le tollé médiatique qui suit les révélations d’Edward Snowden, de nombreuses questions restent en suspens quant à une protection concrète de ses données confidentielles.

Man_uses_laptop_(1)

« La différence entre la protection des sources d’il y a dix ou vingt ans et celle d’aujourd’hui, c’est Internet », affirme Grégoire Pouget, formateur sécurité chez Reporter Sans Frontières (RSF). Tout se jouerait donc sur la toile, un outil devenu indispensable dans la pratique journalistique, mais qui rend les journalistes plus vulnérables à la surveillance de leurs données personnelles, soit par méconnaissance des bases nécessaires pour protéger leur matériel numérique (ordinateur, smartphone, …), soit par imprudence dans la prise de contact avec leurs sources.

Les expériences malheureuses ne sont en effet pas rares, comme celle de Gérard Davet, journaliste du Monde chargé de l’enquête sur l’affaire Bettencourt. En juillet 2010, son téléphone est placé sous surveillance à deux reprises par la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) et l’Inspection Générale des Services (IGS). Il dépose ensuite deux plaintes par l’intermédiaire du Monde qui ont abouties à la mise en examen de Bernard Squarcini, patron du renseignement intérieur.

Ce cas illustre bien la nécessité de vigilance pour le journaliste, mais aussi un certain laxisme de la part du gouvernement sur une question fondamentale essentielle à la liberté de la presse. Le projet de loi sur la protection des sources initié par Christine Taubira et adopté en juin 2013 n’est pas à la hauteur des espérances pour les organismes de presse, comme pour le Syndicat National des Journalistes (SNJ). Selon RSF, qui avait soumis des recommandations précises à la rapporteure du projet de loi, « le texte a largement été vidé de sa substance par trois modifications successives, si bien qu’il est aujourd’hui très insuffisant ».

Une autre affaire édifiante illustre bien le danger représenté par une mauvaise protection de ses informations, c’est celui du journaliste  Karim Taymour, torturé par le régime Syrien pour avoir relayé, via  ses écrits et les réseaux sociaux, des informations sur les actes de la rébellion : « mon ordinateur avait été arrêté avant moi » a-t-il expliqué au journaliste de Bloomberg. Propos d’ailleurs repris par RSF dans son dossier spécial surveillance sur « les ennemis d’internet ».

Une conférence sur les prémices de la sécurité numérique

Les journalistes seraient donc tous sujet à l’espionnage ? Grégoire Pouget tient à nuancer : « Après les révélations de Snowden, c’est normal de se poser cette question, mais ce n’est pas une surprise que les renseignements cherchent à obtenir des informations. Tout dépend  si les sujets sur lesquels les journalistes travaillent les intéressent. Le discours sur la théorie du complot qui dit que l’on est tous écouté ne sert à rien. Quand bien même, il y a maintenant des outils efficaces pour se protéger ».

Des manières de se protéger, Jean Marc Manach, spécialiste des questions de cybercriminalité, en donne un panorama très complet sur son blog  bugbrother  avec des articles sur Comment se protéger de la cybercriminalité ? ou encore Journalistes : protéger vos sources !.

Il y décrypte les techniques employées par les cybercriminels (voir la vidéo qui illustre la simplicité déconcertante avec laquelle on peut se synchroniser à un ordinateur pour en pirater les données), les entreprises ou les états pour se gorger de nos données personnelles. Il référence des ouvrages numériques pour apprendre à se protéger efficacement tel que le kit de survie numérique ou l’un des « plus complet » selon lui : le guide d’autodéfense numérique.

De son côté, RSF a développé depuis deux ans des journées de formation à la sécurité numérique pour les journalistes. Des sessions qui se déroulent sur trois jours : « Nous leur apprenons à envoyer des informations, des mails de façon confidentielle, et à protéger leur système numérique », indique Grégoire Pouget, qui milite également (au même titre que Jean-Marc Manach) pour que soient inculquées aux journalistes encore étudiants les bases d’une bonne protection numérique : « Pour protéger ses données et donc ses sources, il faut déjà avoir une idée de la manière dont fonctionne un ordinateur », souligne le formateur.

Lors des Assises, celui-ci aura deux heures pour intervenir et animer un débat sur la protection des sources, et ainsi dégager quelques pistes et donner quelques conseils avisés (c’est déjà plus que les dix minutes de son intervention lors de la soirée Mediapart et RSF au théâtre de la ville qui a eu lieu le 30 septembre) : « il s’agira vraiment d’une introduction aux bases de la sécurité numérique », tient-il d’ailleurs à préciser.

S’en suivra une conférence sur l’utilité d’une collaboration entre journalistes et hackers. Une ébauche de solution sur une coopération qui pourrait être salvatrice dans le domaine de la protection des sources, et donc pour la liberté de la presse.

Flavien Vaireaux

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les intervenants des Assises

 

Prezi Assises 2013

Pearltrees Assises 2013

7è édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'In 

Assises 2013 en photos

Archives

%d blogueurs aiment cette page :