//
vous lisez...
Etudes

La Baromètre France-Info Semiocast / Obsweb des municipales sur Twitter

France Info et Semiocast s’associent à Obsweb à l’occasion des élections Municipales 2014 pour établir un Baromètre des municipales sur les réseaux sociaux, avec trois passages antenne différents et une mise en ligne, par semaine. Le premier baromètre a été mis en ligne le  23 janvier. Nous publierons ici chaque semaine quelques analyses complémentaires dans la rubrique « études ».

barometre carte 01

Les campagnes régionales 2010 et surtout présidentielle 2012 ont montré que les internautes partageaient et commentaient beaucoup les enjeux des élections sur les réseaux socionumériques et notamment sur Twitter. La politique française représente un peu plus de 1% des tweets émis depuis la France. Parallèlement, les partages d’articles de presse et de blogs collectifs représentent près de 3% des tweets.

L’objectif est donc de construire ici un dispositif permettant de mesurer et d’analyser l’ensemble de ces conversations sur une large échelle, afin de « prendre le pouls » de chacune des élections municipales observées. Quels sont les enjeux locaux générant assez de trafic pour atteindre une visibilité nationale, le temps d’une couverture médiatique ou d’un buzz significatif ? Quelles sont les municipalités qui cristallisent le plus de conversations, notamment au-delà des très grandes villes ? Comment s’explique la prépondérance de ces municipalités ? Les médias locaux ou régionaux sont-ils initiateurs du buzz ou suivent-ils les conversations ?

Pour chaque municipalité, le dispositif sera en mesure de déterminer le volume de conversations à la fois sur les enjeux locaux et les candidats en présence. Cette mesure du volume servira pour établir hebdomadairement un classement des villes où les discussions sont les plus importantes (sous forme de deux classements parallèles pour les communes de plus de 150 000 habitants et pour toutes les autres).

Pour les villes arrivées en tête de chaque classement hebdomadaire, le dispositif permet de calculer plusieurs indicateurs quantitatifs tels que :

–    les sujets les plus importants dans les conversations et la part des conversations portant sur ces sujets (typiquement les enjeux locaux de la campagne tels la construction d’un tramway, un aménagement urbain, une succession difficile d’un édile qui se retire du jeu après plusieurs mandats, des jeux d’alliance partisans qui font polémique, les scandales…) ;

–    les articles de presse les plus partagés ;

–    le rapport de force entre les différentes équipes de campagne sur Twitter ;

–    les utilisateurs des réseaux socionumériques les plus actifs sur la ville (élus, professionnels de la politique ou simples citoyens ?).

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les intervenants des Assises

 

Prezi Assises 2013

Pearltrees Assises 2013

7è édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'In 

Assises 2013 en photos

#Assises2017

#Assises2017

#Assises2017

Plus de photos

Archives

%d blogueurs aiment cette page :